Le carré de cbruno

Hack Linux MacOs Gueulante

linux

Nettoyage de printemps dans les logs

Rédigé par cbruno / 25 juillet 2017 / Aucun commentaire


Oui je sais, nous sommes en été, n'empêche quand ce matin j'ai vu ça :
root@vps:/var/log/apache2# ls
access.log.1 access.log.6.gz blog_access.log.3.gz blog_access.log.8.gz error.log.1
error.log.6.gz nextcloud_access.log.1
access.log.2.gz access.log.7.gz blog_access.log.4.gz blog_error.log.1 error.log.2.gz
error.log.7.gz nextcloud_access.log.2.gz
access.log.3.gz access.log.8.gz blog_access.log.5.gz blog_error.log.2.gz error.log.3.gz
error.log.8.gz other_vhosts_access.log.1
access.log.4.gz blog_access.log.1 blog_access.log.6.gz blog_error.log.3.gz error.log.4.gz
firefox-sync-access.log.1 ttrss_access.log.1
access.log.5.gz blog_access.log.2.gz blog_access.log.7.gz blog_error.log.4.gz error.log.5.gz
nexcloud_error.log.1 ttrss_error.log.1
Je me suis dit qu'un bon ménage de printemps s'imposait…

Étant d'un naturel serviable, je me suis empressé d'aller chercher le balai afin de le donner à ma moitié (ma générosité me perdra). Malgré mon insistance pour qu'elle nettoie le tout, étant encore au lit, elle n'était pas disponible…


Libère la femme !


Bref, grâce à cette commande super magique, vous pourrez élargir votre pénis de 5 cm et lavez plus blanc que blanc les fichiers se trouvant dans /var/log :
find /var/log/ \( -iregex ".*\.[0-9]+" -o -iname "*.gz" \) -exec rm {} \;

🍻 Oui je sais, de rien. 🍻 Source

Chroot Linux

Rédigé par cbruno / 20 juillet 2017 / Aucun commentaire

chroot.1

Chrooter son installation de Linux peut-être utile à bien des égards, par exemple lorsque que avez malencontreusement bloquer tout accès SSH avec une config foireuse de Fail2ban…

Dans un premier temps nous allons lister les disques avec la commande suivante:
fdisk -l
Pour ma part voici le résultat:
Device     Boot Start      End  Sectors Size Id Type
/dev/vda1 * 2048 20971486 20969439 10G 83 Linux

Afin d'augmenter mon espace disque, sachez que j'accepte seulement les dons par mandat cash.

Et maintenant chrootons mes amis ! (remplacer vda1 par l'id de votre disque)

mount -t proc proc /mnt/vda1/proc/
mount -t sysfs sys /mnt/vda1/sys/
mount -o bind /dev /mnt/vda1/dev/
mount -t devpts devpts /mnt/vda1/dev/pts
mkdir -p /run/chroot/lock
mount -o bind /run/chroot /mnt/vda1/run
chroot /mnt/vda1 /bin/bash
source /etc/default/locale
Vous voilà maintenant dans votre environnement virtuel, pour en sortir et démonter les répertoires proprement, taper les commandes suivantes:

exit
umount /mnt/vda1/run
umount /mnt/vda1/dev/pts
umount /mnt/vda1/dev/
umount /mnt/vda1/sys/
umount /mnt/vda1/proc/
umount /mnt/vda1

🍻 Oui je sais, de rien. 🍻 Crédit photo / Source